LA VOUIVRE

Tapi dans l’ombre depuis des années, le mythe de la Vouivre ne demandait qu’à sortir de la torpeur. En 2021, alors que le monde tourne à l’apocalypse, la compagnie de cirque Origami a décidé de s’associer à des artisans-créateurs afin de redonner vie à la créature.

 

Entièrement faite de rotin et de bois, la bête est une pièce unique d’environ trois mètres de haut. Grâce à la souplesse et à la légèreté de ses matériaux, cette marionnette est extrêmement maniable et devient un support de création d’une qualité légendaire pour le cirque et le théâtre.

 

La vouivre fait partie de l’un des mythes les plus populaires de la Suisse romande. Ce serpent ailé portant un escarboucle magique sur la tête a été le protagoniste de nombreuses histoires et œuvres littéraires. Dans notre cas, pourquoi pas ramener cette légende à la vie ?

 

Nous avons imaginé une série de lignes de recherches. Celles-ci cherchent à unir dans un spectacle vivant son environnement imaginaire et monstrueux. Les objets sont transformés, les personnages jouent avec leurs corps. L’ambiance sonore visent à déplacer le spectateur vers un monde hors du commun.

Paysage.JPG

Objectifs 2023

La déambulation La Vouivre est impressionnante par son allure, sa mobilité et sa conception artisanale. Se sont six personnes qui lui donnent vie et l’amènent au plus proche des gens. La déambulation est théâtralisée, tout au long du voyage, la Vouivre se trouve certaines places de stop où des impromptu pourrons introduire aux observateur d’improbable acte.

Le spectacle de La Vouivre s’invite sur une place publique. Tout est mis en place pour offrir un véritable rêve éveillé. Les arts du cirque, les marionnettes et le folklore romand se mélangent pour faire découvrir une nouvelle version de la légende chargée de fantaisie et surprises. 6 artistes circassiens donneront vie à cette marionnette et amèneront son univers par leurs savoir-faire artistiques. La acrobatie, la manipulation d’objets, la danse, le théâtre et la création sonore sont notamment présents dans ce grand spectacle vivant.

Premières prise en main de la cie Origami

Les artisans

Christophe Kiss est sculpteur de marionnettes indépendant. Établi à Rolle, il enseigne le dessin et exécute des commandes pour des institutions culturelles. Au travers des JEMA, (Journées des Métiers d’Arts) il fait la connaissance de Michel Québatte, maître vannier basé à Yverdon-les-bains. Une complicité s’installe et, en 2020, naissent les premiers croquis d’un serpent ailé, entièrement fait de rotin. L’idée était d’avoir une marionnette ultra maniable, légère, incassable, esthétique et écologique, étant faite avec des matériaux naturels. En effet, la matière avec laquelle la Vouivre est créée est un médium extrêmement intéressant : le rotin est mou lorsqu’il est mouillé, il peut alors épouser les formes qu’on lui donne et se rigidifie une fois sec. Il conserve en tout temps sa souplesse, quasiment incassable. De surcroît, il est léger et ne pousse que dans des zones de biodiversités humides, complètement réfractaires à la monoculture. Assistés par Samantha Kiss, Noé Favre et Kurt Straumann, les deux experts ont fait naître au prix de ruses et d’intenses réflexions la créature désirée d’une hauteur d’environ 2m50, faite pour être animée par six personnes au niveau du ventre et des ailes.

Christophe Kiss, sculpteur de marionnettes professionnel et enseignant de dessin au CFPArts de Genève.

 

https://www.sculpturemarionnettes.com/

 

Michel Québatte, vannier créateur professionnel, formateur maîtres sociaux et élèves designer, Yverdon-les-bains.

 

https://www.art-quebatte.ch/dossier-presse.html

 

Samantha Kiss, artiste multidisciplinaire, médiatrice de projets culturels et animatrice sociale depuis 2019

_DSC8691.JPG